BangBang : bangbangblog.com

Prends ma femme par exemple

Déjeuner Construction : Tentative de critique

julinthesky
3 novembre 2010

Me voici en train de pondre ma première critique de disque.

Me voici en train de réaliser que c’est juste pas fait pour moi ça, la job de critique.

D’abord, je ne suis pas musicienne. Tous ceux qui savent jouer d’un instrument m’impressionnent alors pour ce qui est de l’impartialité, on oublie ça!  Et me semble que l’appréciation de la musique, c’est comme le vin.  Ça dépend de notre mood, de ce qu’on fait quand on l’écoute, avec qui… En plus, je suis incapable d’être méchante, même dans ma tête.  Je focus sur ce que je trouve bon pis la vie est belle.  Et oui je sais, mon trop d’optimisme causera certainement ma perte mais que voulez-vous…

Voici donc quand même ma tentative de critique de Déjeuner Construction de Célestin Bouchard.

Mais d’abord, pour bien sentir l’émotion qui émane de cet album, il faut un peu comprendre QUI est Célestin Bouchard, un type hyper sympathique aux multiples talents.  Je crois cependant que ce qui le décrit le mieux, c’est le fait qu’on est jamais certains s’il est sérieux ou s’il niaise.  Grand collaborateur de MC Gilles, c’est lui entre autre qui a découvert la seule, l’unique Catouin et qui l’aura enregistré dans son petit studio maison, où il a aussi conçu presque la totalité de Déjeuner Contruction. (Seule la toune Vendredi à été réalisée par Patrick Normand dans son studio à lui en 2001).

Il travaille actuellement à la réalisation d’un album de musique & conte et sur une émission pour enfants : Zigzag, le citron très gentil.  Il est aussi comédien, cinéaste, blogueur et chroniqueur radio (Les Manchettes Cosmiques).  C’est pourquoi j’ai été surprise d’apprendre qu’il avait aussi fait un album! (En fait, il en a fait plusieurs, mais ce n’est pas ce dont il se vante quand on le rencontre. Et puis je suis toujours la dernière à tout savoir moi…).  «Dans ma vie, je n’ai jamais eu le même travail et c’est ce qui m’a aidé à évoluer et apprendre. Mon album est le reflet d’un départ vers les étoiles. Je vais suivre mes intuitions et me laisser entraîner vers d’autres expériences.»

D’abord violoniste de formation, puis autodidacte pour tout le reste,  c’est lui qui joue tous les instruments sur son projet Déjeuner Construction, et qui fait tous ses back vocals (je dois avouer que c’est cette partie là qui m’a le plus impressionnée!).

«Mon disque est un parcours d’évolution personnel ou j’ai appris finalement à terminer ce que j’accomplis. Cet album est aussi un autre cycle de ma vie qui se poursuit. Je sens que je sors d’une zone de ma vie et embarque dans une autre beaucoup plus concrète. Moins végétative! Mon album à un caractère qui n’a pas l’air trop sérieux.. Mais au fond il l’est sous une certaine forme»

«Des titres comme LA SPLIT  me fait rire, mon inspiration s’est passée quand je travaillais comme prof au primaire où une petite fille  me lance au moment où j’entre dans ma voiture: «Monsieur Célestin!! Regarde!  J’suis capable de faire la split!!» Tout de suite,  j’ai eu cette inspiration…  la musique dans ma tête et les paroles aussi.  Je n’ai pas arrêté de travailler sur la chanson, le beat électro et le synthé pendant 2 jour… c’était trop fort!»

Evidemment, j’écoute Déjeuner Construction, je pense à la face de Célestin, au fun qu’il a dû avoir à le faire et je ris tout seule chez nous…  J’ai juste pas encore trouvé d’occasion particulière pour le faire jouer!  Pas pour faire mon ménage.  Pas pour un souper romantique, si souper romantique il y avait. Pas pour relaxer dans mon bain non plus… Peut-être dans le métro ouais! Pour combattre le syndrome de l’air de boeuf! Et pour pouvoir me concentrer plus sur ses sages paroles. «Il faut avoir une bonne relation avec l’eau. Oui, l’eau a de grandes forces. Elle permet d’évoluer et de comprendre les rapports entre l’imagination créative et la concentration. Je suis une personne qui parle beaucoup du cosmos, quel mot vaste n’est-ce pas? Il faut être conscient de ce qui ce passe dans notre invisible…» dit l’homme qui a fait fuir Denis Gagnon en lui faisant part de son avis sur les extra-terrestre.

Bon, ok, c’était pas vraiment une critique… mais anyway, tous les goûts sont dans la nature. Le mieux c’est que vous alliez vous faire votre propre idée!  Vous pouvez écouter l’album complet sur Band Camp, ou l’acheter au même endroit pour la modique somme de 8$.  Vous m’en donnerez des nouvelles!

Et ne manquez pas très bientôt Célestin en violoniste fou dans Caméra Café!

(À moins que ça ait déjà passé… je sais pas j’ai pas d’antenne sur ma télé.)

Pas encore de commentaire.

RUBRIQUES

Omni-Julie

Blogs